Liste des personnages de Charlie et la chocolaterie

Ce qui suit est une liste de personnages dans le livre de Roald Dahl Charlie et la chocolaterie et Charlie et le grand ascenseur en verre, et les adaptations cinématographiques du premier, Willy Wonka et la chocolaterie (1971) et Charlie et la chocolaterie (2005). Les listes incluent des acteurs qui ont joué les personnages dans divers médias.

Willy Wonka[[Éditer]

Dans les romans et les films, Willy Wonka est le propriétaire excentrique de la plus grande fabrique de bonbons au monde, fabriquant des bonbons et du chocolat. Wonka organise un concours, cachant cinq billets d'or dans les emballages de ses barres de chocolat, promettant à leurs chercheurs une visite de son usine et un approvisionnement permanent de ses créations.

Wonka a un bouc noir et des yeux "merveilleusement" brillants, une voix haute et "flûteuse", un visage "allumé de rire et d'amusement", et de petits mouvements saccadés rapides "comme un écureuil". Il est enthousiaste, bavard, amical et charmant, mais est parfois insensible et a été donné à la glose de l'autocritique.

Dans le film de 1971 Willy Wonka et la chocolaterie, il est interprété par Gene Wilder. Bien que sa personnalité reste généralement la même que dans l'original, il est plus mélancolique ici et cite fréquemment des livres et des poèmes, y compris celui de William Shakespeare. Roméo et Juliette ("Est-ce mon âme qui invoque mon nom?") Ou "Sea-Fever" de John Masefield ("Tout ce que je demande, c'est un grand voilier et une étoile pour la guider"), et le célèbre "Candy est dandy, mais l'alcool est plus rapide "de" Reflections on Ice-Breaking "d'Ogden Nash, parmi beaucoup d'autres. Vers la fin du film, il teste la conscience de Charlie en le réprimandant et en faisant semblant de lui refuser toute récompense, mais assume un rôle presque paternel quand Charlie se montre honnête après tout.

Dans le film 2005 Charlie et la chocolaterie, il est interprété par Johnny Depp. Dans cette version, une trame de fond a été ajoutée que le père de Willy Wonka (étant dentiste) ne le laisserait pas manger des bonbons en raison du risque potentiel pour ses dents, et que le jeune Wonka a quitté la maison pour devenir chocolatier.

Charlie Bucket[[Éditer]

Charlie Bucket
Charlie et la chocolaterie personnage
Première impression Charlie et la chocolaterie
Créé par Roald Dahl
interprété par Peter Ostrum (1971)
Freddie Highmore (2005)
Exprimé par Freddie Highmore (jeu vidéo 2005)
Lincoln Melcher (Tom et Jerry: Willy Wonka et la chocolaterie)
Information
Le sexe Masculin
Famille M. Bucket (père)
Mme Bucket (mère)
Les proches Joe Bucket (grand-père)
Josephine Bucket (grand-mère)
George [surname unknown] (grand-père)
Georgina [surname unknown] (grand-mère)

Charlie Bucket est le deuxième personnage principal de Charlie et la chocolaterie, sa suite Charlie et le grand ascenseur en verreet les adaptations cinématographiques de ces livres.[1] Il est décrit comme un garçon généreux et désintéressé qui vit avec sa mère, son père et ses quatre grands-parents. En 1971, il a une route des journaux après l'école. Lui et sa famille suivent l'avancement de la chasse aux Golden Tickets dans les journaux et à la télévision. Contrairement aux quatre premiers finalistes, Charlie est honnête et généreux; il est en fait inquiet si les autres enfants méchants comme Augustus et Veruca seront réellement en vie après leurs épreuves. Dans le film de 1971, Charlie a été interprété par Peter Ostrum, dans sa seule apparition au cinéma. Sa nationalité n'est jamais explicitement mentionnée, mais dans le film de 1971, il parle avec un accent américain, et dans le film de 2005, il parle avec un accent anglais. Les cinéastes ont déclaré que leur intention était que la ville natale de Charlie reste ambiguë. Dans cette version, lorsque Papy Joe a décidé d'accompagner Charlie à l'usine, Charlie explique que la famille a besoin d'argent maintenant, au lieu du billet; puis grand-père George explique la raison pour laquelle Charlie doit encore aller à l'usine, et en effet lui et grand-père Joe vont.

Dans le roman, à la fin de la tournée, Wonka déclare Charlie l'héritier de l'usine pour son refus de vice, et la famille de Charlie est autorisée à emménager dans l'usine. Dans le film de 1971, Charlie gagne l'usine quand il retourne un Gobstopper éternel qui lui a été donné par Wonka, passant ainsi le test moral de Wonka. Dans le film de 2005, Wonka refuse initialement d'autoriser la famille de Charlie à les rejoindre dans l'usine, et Charlie rejette l'offre de Wonka. Lorsque Charlie aide Wonka à se réconcilier avec son père, la famille emménage dans l'usine et Charlie et Wonka deviennent tous deux partenaires.

Papy Joe[[Éditer]

Papy Joe est le troisième personnage principal. Il est l'un des quatre grands-parents alités de Charlie. Il raconte à Charlie (et au lecteur) l'histoire de la chocolaterie de Willy Wonka et le mystère des travailleurs secrets. Lorsque Charlie trouve le Golden Ticket, grand-père Joe saute du lit de joie et est choisi comme celui qui accompagne Charlie dans la visite de l'usine. Dans le livre de la suite, lui et tous les membres de la famille de Charlie montent avec Charlie et Wonka dans le Great Glass Elevator et aident au sauvetage de la capsule de banlieue des Vermicious Knids. L'âge de grand-père Joe est indiqué comme "quatre-vingt-seize ans et demi" dans "Charlie et la chocolaterie", ce qui fait de lui l'aîné des grands-parents de Charlie, mais dans la comédie musicale, il est dit qu'il a presque quatre-vingt-dix ans et demi.

Le personnage a été joué par Jack Albertson dans l'adaptation cinématographique de 1971 Willy Wonka et la chocolaterie. Dans ce film, il est souvent excitable, paranoïaque et têtu, et semble inquiet que Charlie ait remporté le concours, et se fâche quand Charlie est renvoyé sans récompense parce qu'ils avaient violé les règles en volant des boissons gazeuses levantes et en ne suivant pas la tournée, ce qui a indiqué que Charlie avait violé le contrat, avant de se rendre compte que le retour du gobstopper éternel était le vrai test. Il dit à Charlie qu'il s'attend à ce qu'il trouve les cinq billets d'or et s'attend très certainement à ce que Charlie en trouve un lorsqu'il recevra un bar Wonka pour son anniversaire.

Le personnage a été joué par David Kelly dans l'adaptation cinématographique de 2005, Charlie et la chocolaterie. L'acteur vétéran Gregory Peck a été initialement sélectionné pour jouer ce rôle, mais il est décédé en 2003 avant le début du tournage. Cette version du personnage est écrite comme plus calme que la version de 1971. Une trame de fond originale du passé de grand-père Joe a été ajoutée au film de Tim Burton, dans laquelle il est dit que Joe a travaillé pour Wonka jusqu'à ce que ce dernier licencie tous ses employés de son usine en raison de l'espionnage constant des entreprises par des fabricants de confiseries rivaux. Lorsqu'il revient à l'usine avec Charlie pour la tournée, Wonka lui demande s'il était un espion travaillant pour une usine concurrente, ce que Joe assure qu'il ne l'était pas.

Augustus Gloop[[Éditer]

Augustus Gloop est un garçon obèse, gourmand et gourmand de 9 ans, la première personne à avoir trouvé un Golden Ticket et l'un des quatre principaux antagonistes de Charlie et la chocolaterie. Il est originaire de la ville fictive de Dusselheim, en Allemagne, dans le film de 1971, et de Düsseldorf, en Allemagne, dans le film de 2005. Sa mère est très fière de son alimentation gourmande et semble jouir de l'attention des médias. Dans le roman et les deux films, il est décrit comme "extrêmement gras". Augustus est le premier à être retiré de la tournée: tout en buvant de la Chocolate River de la Chocolate Room, il tombe accidentellement dans la rivière et est attiré par un tuyau vers la Fudge Room de l'usine. Ses parents sont convoqués pour le récupérer à la machine à mélanger. Dans le livre, il est représenté quittant l'usine, ayant perdu la majeure partie de son poids et recouvert de chocolat fondu.

Dans le film de 1971, bien qu'il mange constamment, il a des manières de table décentes, n'est pas aussi obèse que dans le livre et est poli avec Charlie et les trois autres finalistes. Il est interprété par Michael Böllner dans ce film. Puisque Böllner ne pouvait pas parler couramment l'anglais au moment de la production du film, l'Augustus 1971 a moins de lignes et moins de temps d'écran.

Dans le film de 2005, Augustus est toujours montré en train de consommer du chocolat. Il a un trouble alimentaire excessif et a souvent des aliments maculés sur son visage. Il est un tyran envers Charlie dans le seul cas où ils interagissent, car Augustus offre à Charlie une bouchée de son bar Wonka, puis le rétracte, disant que Charlie aurait dû en apporter lui-même. Comme dans le livre, il est montré quittant l'usine vers la fin de l'histoire; mais dans cette version, il est à sa taille normale, se léchant les doigts pour retirer le chocolat adhérent dans lequel il est toujours enrobé, auquel sa mère lui dit d'arrêter, mais Auguste refuse, disant "qu'il a si bon goût". L'acteur, Philip Wiegratz, portait un gros costume pour la production.

Dans le livre, les deux parents d'Auguste l'accompagnent à l'usine. Cependant, les deux versions du film contredisent cela et seule sa mère l'accompagne.

Dans la comédie musicale londonienne de 2013, Augustus Gloop est connu sous le nom de "Bavarian Beefcake" dans sa communauté alpine. Sa mère et son père se livrent à ses habitudes alimentaires avec des bonbons et des morceaux de saucisse dont ils (et parfois Augustus) se massacrent. Dans son numéro, "Plus de lui à l'amour", Frau Gloop révèle qu'elle a eu des organes vitaux prélevés pour récupérer Augustus de l'utérus. Ils arrivent à l'usine avec des vêtements traditionnels d'Europe de l'Est, avec Augustus dans un pull rouge à losanges et un short vert. Quand Augustus tombe dans la rivière Chocolate, Wonka invoque le système de pompage de diversion pour détourner le flux, tandis que Oompa-Loompas vêtu de costumes de chaudière rouges chantent, "Auf Wiedersehen, Augustus Gloop", alors qu'ils préparent le chocolat, tandis qu'Augustus parcourt le principal tuyau industriel, parfois coincé dedans. La interprétation de la comédie musicale à Broadway en 2017 ne modifie pas grandement le personnage, bien que lui et tous les autres finalistes (sans Charlie) soient interprétés par des adultes. De plus, le père d'Auguste est confirmé décédé; il est sous-entendu qu'Auguste l'a réellement dévoré.

Violet Beauregarde[[Éditer]

Violet Beauregarde, une fillette de 10 ans, est la troisième personne à trouver un Golden Ticket, l'un des quatre principaux antagonistes de Charlie et la chocolaterie, et le deuxième à être éliminé de la tournée. C'est une fille habile, égocentrique, désagréable et obsédée par le chewing-gum. Violet mâche la gomme de manière obsessionnelle et se vante d'avoir mâché le même morceau "pendant trois mois solides", un record du monde qui proclame Violet était auparavant détenu par sa meilleure amie Cornelia Prinzmetel. Elle est également très compétitive, fière et a remporté des trophées pour la gomme à mâcher et d'autres activités. Elle a les cheveux bruns dans le film de 1971, tandis que dans le film de 2005, elle a les cheveux blonds. Dans le film de 1971, elle est originaire de Miles City, dans le Montana, tandis que dans le film de 2005, elle vient d'Atlanta, en Géorgie.

Lorsque Wonka montre au groupe autour de la salle d'inventer, il s'arrête pour afficher un nouveau type de gomme sur laquelle il travaille. La gomme se double d'un repas à trois plats composé de soupe aux tomates, de rôti de boeuf et de pommes de terre au four, de tarte aux bleuets et de crème glacée. Violet est intrigué et désireux de l'essayer, malgré les protestations de Wonka, arrache et mâche la gomme. Elle est ravie de ses effets mais, lorsqu'elle atteint le dessert, la tarte aux myrtilles, sa peau commence à prendre une couleur un peu indigo et son corps commence à enfler, se remplissant de jus de myrtille. Finalement, la tête, les jambes et les bras de Violet sont aspirés dans son corps gigantesque, mais elle est toujours mobile et est capable de se dandiner. Lorsque son gonflement s'arrête, elle ressemble à une myrtille, ce qui oblige Wonka à faire rouler les Oompa-Loompas dans la salle de jus pour que le jus soit expulsé d'elle, de peur qu'elle explose. Elle est vue pour la dernière fois quitter l'usine avec les autres enfants, retrouvée à sa taille normale et devient plus flexible, mais sa peau indigo reste et est probablement permanente car Wonka dit qu'il n'y a rien qui puisse être fait pour ramener la peau de Violet à sa pigment d'origine.

Dans le film de 1971, Violet est impatiente, arrogante, égocentrique, vaine et impulsive. Elle est accompagnée de son père, Sam Beauregarde, un vendeur de voitures et un politicien rapide qui essaie de faire de la publicité pour son entreprise lors de l'interview télévisée de Violet. Elle rabaisse Cornelia Prinzmetel plus qu'elle ne l'a fait dans le livre. Elle est polie avec tout le monde, à l'exception de Veruca Salt, avec qui elle se dispute constamment. Sa forme de myrtille est relativement petite et sa couleur de cheveux reste inchangée. Violet est informée qu'elle doit être extraite du jus juste avant son explosion et est vue pour la dernière fois en route vers la salle de jus, avec son père qui la suit.

Dans le film de 2005, Violet (dépeinte par AnnaSophia Robb) a 10 ans, a les cheveux blonds, les yeux verts et une personnalité grossière et compétitive. En plus de mâcher de la gomme, elle a également de nombreux autres intérêts qui reflètent son obsession de toujours gagner, comme le karaté. Elle est accompagnée de sa mère célibataire, Scarlett Beauregarde (elle-même ancienne championne du bâton), dont la propre personnalité compétitive semble avoir eu une influence sur sa fille, car Scarlett exprime sa fierté pour les 263 trophées et médailles de Violet. Cornelia Prinzmetel n'était pas mentionnée dans ce film. Dans cette version, quand Veruca et elle interagissent, ils suggèrent d'être les meilleurs amis, bien qu'ils ne s'aiment pas vraiment. Violet est également montrée antisociale et intimidante lorsqu'elle insulte brièvement Charlie, lui arrachant un morceau de confiserie de sa main et le traitant de perdant lorsqu'il essaie d'interagir avec elle. Elle devient bleue, bien que ses lèvres restent rouges, ses yeux et ses cheveux deviennent bleus et se gonflent en une myrtille de 12 pieds avant d'être roulés à la Juicing Room par les Oompa-Loompas pour l'empêcher d'éclater. Violet est sortie de l'usine en faisant de la gymnastique sur roues en raison de sa flexibilité accrue, ce dont elle est vraiment heureuse, bien que sa mère soit moins que satisfaite de la couleur indigo éventuellement permanente de sa fille.

Dans la comédie musicale Sam Mendes de Londres en 2013, Violet Beauregarde est décrite comme une aspirante afro-américaine californienne avide de renommée, avec son agent / père Eugene Beauregarde mettant à profit son talent banal de gomme à mâcher pour devenir une célébrité, avec une multitude de mentions, y compris sa propre télévision spectacle, ligne de parfum, et une franchise de boutique de vêtements. Son thème s'intitule "La Duchesse à Double Bulle". Il est révélé que la «compétence» à mâcher de Violet a été acquise lorsqu'elle était bébé et que sa mère a essayé de lui faire arrêter de parler tout le temps. Violet et son père sont escortés par un entourage jusqu'à l'entrée de l'usine. Violet est vêtu d'un pull disco violet et rose brillant et d'un sac à dos rose. En gonflant sous l'influence de la gomme expérimentale (qui consistait en soupe de tomate, poulet rôti, pommes de terre et sauce, Orange pétillante, fromage et craquelins et tarte aux myrtilles), elle panique et s'enfuit alors que les Oompa-Loompas se décomposent en un numéro disco, "Juicy", et faites du patin à roulettes le long de la scène alors que Violet se lève dans les airs, ressemblant à une boule disco violette géante. M. Beauregarde téléphone à son avocat avec enthousiasme, avec l'intention de profiter de la nouvelle taille de Violet, jusqu'à ce que Violet explose. La seule assurance de Wonka pour sa survie est la perspective de sauver les morceaux et de les extraire. Dans la version de Broadway, la chanson "Juicy" est coupée (la seule chanson de sortie d'enfant à être coupée de la version de Londres), et Violet devient à la place une myrtille et explose en arrière-plan lorsqu'un Oompa-Loompa souffle un air-dart à elle tandis que Wonka explique comment il a rencontré les Ooompa-Loompas au groupe.

Sel de Veruca[[Éditer]

Sel de Veruca est un gamin avide, exigeant, avare et gâté et l'un des quatre principaux antagonistes de Charlie et la chocolaterie. Elle exige tout ce qu'elle veut et est la deuxième personne à trouver un Golden Ticket et la troisième éliminée de la tournée. Un gamin égoïste et pourri qui ne montre aucune pitié à sa riche famille et n'a absolument aucun respect pour la propriété des autres, Veruca harcèle fréquemment ses parents pour lui acheter une variété d'objets différents; lorsque la visite a atteint la Nut Room – une salle où des écureuils entraînés testent chaque noix pour voir si elle est bonne ou mauvaise en les tapotant avec leurs jointures – et Veruca demande à ses parents d'en acheter une pour elle-même, Wonka a refusé, alors elle entre et obtenir un pour elle-même, mais les écureuils l'ont saisie et l'ont déclarée une mauvaise noix; après cela, elle et ses parents sont jetés dans la chute à ordures, les trois sels sont vus sortant de l'usine "couverts de déchets". Dans l'adaptation cinématographique de 1971, Veruca a un tempérament fougueux, exige sans cesse divers désirs, se vante de sa richesse et châtie quiconque l'interroge. Dans ce film, ce ne sont pas des écureuils mais des oies qui pondent des œufs spéciaux dorés au chocolat pour Pâques, dont elle réclame un nouvel animal de compagnie. Elle et Violet, dans ce film, se chamaillent à deux reprises. Veruca est éliminée à la fin de son numéro musical dans le film ("Je le veux maintenant") après avoir grimpé une machine conçue pour dire si les œufs d'oie sont ou non "bons" ou "mauvais" œufs, et elle la juge comme Un mauvais. Son père suit ensuite et est également jugé mauvais. dans le Tom et Jerry version du film de 1971, Veruca et son père parviennent à s'échapper du four juste avant qu'il ne s'enflamme tout en piégeant Tom à l'intérieur. Veruca demande à être ramenée à la maison et à ce que son père lui fasse une autre chocolaterie, mais M. Salt, ayant eu assez du comportement gâté et égoïste de Veruca, décide finalement de la discipliner, comme l'expérience de mort imminente qu'ils ont tous les deux traversée. semble enfin l'avoir atteint.

Dans l'adaptation cinématographique de 2005, l'élimination de Veruca reste pratiquement la même que dans le livre et la version Tom et Jerry, avec seulement quelques modifications apportées. Son comportement est moins véhément, mais plus désagréable, par rapport à la version de 1971. Dans le film de 2005, il est révélé qu'elle possède un poney, deux chiens, quatre chats, six lapins, deux perruches, trois canaris, un perroquet, une tortue et un hamster, totalisant jusqu'à 21 animaux. Mais quand elle interfère avec les écureuils entraînés utilisés par Willy Wonka pour sélectionner les meilleures noix à cuire dans des barres de chocolat, elle est jugée comme une "mauvaise noix" par les écureuils et jetée dans la chute à ordures adjacente et son père, étant avec elle, suit le mouvement. Les deux sont vus plus tard quitter l'usine recouverte de déchets, le père de Veruca essayant avec un effort extraordinaire de contenir sa colère visible contre elle. Quand elle voit le Great Glass Elevator, elle en demande un comme ça; cependant, au lieu de répondre joyeusement aux demandes de Veruca comme auparavant, car il avait été réformé par les Oompa-Loompas (qui, selon lui, lui avaient enseigné une bonne leçon de parentalité), le père de Veruca lui dit sévèrement et fermement que le seulement chose qu'elle obtiendra ce jour-là "est un bain, et c'est final". Non seulement il a changé son opinion sur Veruca, mais il a également changé ses façons de la discipliner en se rendant compte que lui et sa femme l'avaient constamment gâtée. Quand elle parle, il lui lance un regard furieux, la poussant à se taire.

Sa nationalité n'a jamais été spécifiée dans le roman de Dahl, mais elle est issue d'une famille de classe supérieure au Royaume-Uni dans les deux films – dans le film de 2005, elle vit dans le Buckinghamshire. Dans le livre, les deux parents de Veruca l'accompagnent à l'usine. Cependant, les deux versions du film contredisent cela, et seul son père l'accompagne.

Dans la comédie musicale Sam Mendes de Londres en 2013, Veruca Salt est la fille d'un milliardaire britannique, vêtue d'un tutu de ballerine rose et d'un manteau de fourrure de bébé phoque – "matraqué et rose chatouillé". Son père, Sir Robert Salt, est décrit comme un idiot sans vergogne pour avoir donné à sa fille ses souhaits. Dans la salle de tri des noix, Veruca échappe aux écureuils testeurs de noix qui la considèrent comme une «  mauvaise noix '' lorsqu'elle essaie de voler l'un d'eux. Cela invoque des écureuils surdimensionnés avec Oompa-Loompas à cheval sur le dos. Ils chantent un ballet cauchemardesque «Casse-noisette sucré de Veruca» qui se termine avec Veruca et son père envoyés dans la chute à ordures; il a des paroles similaires au livre original, bien que dans la version du livre, les deux parents de Veruca la suivent dans la chute à ordures. Dans la version Broadway, la nationalité de Veruca est changée en russe, et les écureuils la déchirent membre par membre, mais Wonka assure au groupe que les Ooompa-Loompas pourront la reconstituer.

Mike Teavee[[Éditer]

Mike Teavee est un garçon de 9 ans qui ne fait que regarder la télévision, à la fois le quatrième Golden Ticket finder et le quatrième à être éliminé de la tournée, et l'un des quatre principaux antagonistes de Charlie et la chocolaterie. Il a été décrit comme orné de 18 pistolets-jouets qu'il "tire" en regardant des gangsters à la télévision. Il est de mauvaise humeur et paresseux, mais aussi intelligent. Comment il a trouvé son billet d'or n'est jamais expliqué dans le livre ou le film de 1971, car il est trop absorbé par son visionnage pour en parler à la presse. Dans le film de 2005, il a une explication sur la façon dont il a trouvé le Golden Ticket: il a utilisé un algorithme pour le trouver comme un exercice intellectuel. Dans le livre, les deux parents de Mike visitent l'usine avec lui. Pendant une démonstration de technologie de miniaturisation, utilisée pour transporter du chocolat, Mike se rétrécit à une petite taille, Willy Wonka a un Oompa-Loompa emmener la famille Teavee à la Gum-Stretcher Room pour ramener Mike à la normale. Mike est vu pour la dernière fois à la sortie de l'usine, maintenant à 10 pieds (3 m) de hauteur parce que les Oompa-Loompas l'avaient dépassé. Son nom de famille ressemble au mot TV en relation avec son amour de l'électronique.

Dans le film de 1971, Mike est joué par Paris Themmen et son nom de famille est orthographié "Teevee" au générique. Mike a neuf ans et est accompagné à l'usine par sa mère très nerveuse. Il est originaire de la ville fictive de Marble Falls, en Arizona, aime les films occidentaux et porte une tenue de cow-boy. Il fait constamment référence à des émissions de télévision tout au long de la tournée de l'usine et apparaît comme un savoir-tout. Bien qu'il soit facilement agacé, il n'a pas de problème de colère majeur et s'entend relativement bien avec les autres enfants. Après avoir été réduit à trois pouces, Mike est emmené au Taffy Pulling Room pour être étiré à nouveau à la normale, ce qui fait que sa mère s'évanouit; contrairement au livre, il (sur les conseils de sa mère) est réceptif au pot-de-vin de Slugworth.

Dans le film de 2005, Mike Frans, 13 ans, est interprété par Jordan Fry, et ses intérêts sont devenus très destructeurs, avec Internet et les jeux vidéo (en particulier les tireurs à la première personne sanglants), en plus de regarder la télévision.[2] Dans cette version, il est de Denver, Colorado, est accompagné de son père et est décrit comme plus irrespectueux et violent. Dans la salle du chocolat, lorsque Wonka a dit à tout le monde d'apprécier ses bonbons, il n'a rien mangé, au lieu de cela, il piétinait une citrouille à bonbons, la détruisant complètement dans le processus, et lorsque M. Teavee lui a dit d'arrêter, il l'ignore avec une brève phrase: "Papa, il a dit 'profitez'!" De plus, chaque fois qu'il dit quelque chose de critique envers la société de Wonka ou ses idées, Wonka réagit comme si Mike marmonne, même s'il ne le fait pas. Il est capable de trouver le Golden Ticket en utilisant les mathématiques et la logique, même s'il admet qu'il n'aime même pas le chocolat. Lorsque Mike exige de savoir pourquoi les bonbons sont inutiles, Charlie essaie de raisonner avec lui, en disant que les bonbons n'ont pas besoin d'avoir un point, puis il exige que les bonbons soient une perte de temps (comme le père de Wonka), mais le flashback de Wonka réapparaît à nouveau. Quand ils arrivent dans la Television Chocolate Room, Mike souligne que Wonka pourrait utiliser son appareil de téléportation pour révolutionner l'humanité, au lieu de distribuer ses produits, ignorant le fait que tout ce qui est envoyé par la télévision se rétrécit. Lorsque M. Teavee essaie de raisonner avec son fils, le garçon insulte Wonka et s'envoie à la télévision. Après l'incident dans la Television Chocolate Room, Willy Wonka a un Oompa-Loompa emmener M. Teavee et Mike à la salle Taffy-Puller pour que Mike soit revenu à la normale. Quand Mike et son père sont vus plus tard quitter l'usine, Mike mesure 10 pieds (3 m) de haut, ainsi que incroyablement mince et plat.

Dans la comédie musicale Sam Mendes de Londres en 2013, Mike Teavee (maintenant âgé de 10 ans) vit dans un quartier de banlieue avec son père désintéressé Norman Teavee et sa mère névrosée et alcoolique, Doris Teavee; dans cette version, il porte une chemise noire avec une veste orange à l'extérieur. Leur numéro d'ouverture, "C'est l'heure de Teavee!" Mme Teavee présente sa famille comme un ménage normal et fonctionnel, minimisant les tendances violentes de Mike comme mettre le feu à un chat, chloroformer une infirmière et voler un char allemand. Dans le département du futur, où Wonka transmet du chocolat par télévision, Mike saute dans la machine et se transmet, au grand dam de sa mère. Wonka appelle les moniteurs pour voir sur quelle chaîne Mike s'est arrêté, alors que les Oompa-Loompas font le tour de la salle en chantant "Vidiots". Vers la fin, Mme Teavee rejoint la rave, car ils concluent que Mike a encore un avenir sur "mike.com". Lorsque Mike est rétréci à la suite du transporteur, Mme Teavee le ramène joyeusement à la maison, car il ne peut plus causer de problèmes et elle peut prendre soin de lui comme quand il était bébé. Dans la version Broadway de la comédie musicale, Mike est originaire de l'Iowa, et les paroles de la chanson de Mike et certains des manières de Mike font référence à Donald Trump.

Arthur Slugworth[[Éditer]

Dans le livre, Arthur Slugworth est l'un des chocolatiers rivaux de Willy Wonka. Slugworth, avec les autres rivaux de Wonka, M. Fickelgruber et M. Prodnose, a envoyé des espions pour voler les recettes secrètes aux friandises de Wonka, qu'il a plagiées, ruinant presque l'usine de Wonka. Après que Wonka a rouvert son usine (exploitée exclusivement par les Oompa-Loompas), Slugworth n'a plus de nouvelles, mais il est dit que Fickelgruber donnerait chacune de ses dents de devant pour entrer dans la salle d'invention de Wonka (laboratoire / salle de chocolat dans le livre ) pendant trois minutes. Dans le film de 1971, Willy Wonka déclare que Slugworth donnerait ses fausses dents pour entrer pendant seulement cinq minutes.

Slugworth a un rôle beaucoup plus important en tant que méchant énigmatique dans le film de 1971. À l'intérieur du magasin de bonbons de Bill, les produits et les enseignes de Wonka sont les plus visibles; mais les Sizzlers de Slugworth sont également proéminents, et un est même vendu à un enfant. On voit également des signes pour les bonbons de Fickelgruber. Papy Joe décrit Slugworth comme le pire des rivaux de Wonka. Au fur et à mesure que chaque Golden Ticket est trouvé, un homme sinistre s'approche du chercheur et lui chuchote quelque chose à l'oreille. Après que Charlie ait trouvé le dernier billet, le même homme s'approche également de Charlie, se présente comme Arthur Slugworth et offre à l'enfant un pot-de-vin pour lui apporter un morceau du «  Everlasting Gobstopper '' nouvellement inventé, lui permettant de plagier la formule et d'empêcher la future invention de ruiner son entreprise. Deux des enfants (Veruca et Mike) répondent au pot-de-vin de Slugworth; mais Charlie, quand il est tenté, rend le Gobstopper éternel à Wonka. Wonka révèle finalement que le tentateur n'est pas Slugworth, mais son propre employé M. Wilkinson, et que son offre était un test moral de caractère. Slugworth / Wilkinson a été joué par Günter Meisner, un acteur ouest-allemand, tandis que sa voix parlée est fournie par un Walker Edmiston non crédité.

Slugworth ne fait qu'une fraction de seconde dans Tim Burton Charlie et la chocolaterie où, avec M. Ficklegruber et M. Prodnose, il envoie des espions pour voler des ingrédients à l'usine de Wonka. Il est ici joué par Philip Philmar.

dans le Tom et Jerry version du film de 1971, Slugworth est le principal antagoniste, au lieu d'un méchant énigmatique. Lorsqu'il rencontre Charlie pour la première fois, il chante une reprise de la chanson de Veruca "I Want it Now!" et le chante également en duo avec Veruca lors de sa chute. Il fait équipe avec Spike pour voler un Gobstopper de l'usine, mais les deux sont contrecarrés par Charlie, Tom et Jerry. Bien qu'il soit davantage souligné en tant que méchant, il est toujours révélé être l'employé de Wonka, M. Wilkinson, à la grande consternation de Tom et Jerry. Néanmoins, le chat et la souris ont le dernier mot sur Slugworth / Wilkinson (et Spike) en les rétrécissant avec le Wonkavision.

M. Turkentine[[Éditer]

M. Turkentine
Willy Wonka et la chocolaterie personnage
Première impression Willy Wonka et la chocolaterie
Créé par Roald Dahl
interprété par David Battley (1971)
Exprimé par David Battley
Information
Le sexe Masculin

M. Turkentine est professeur d'école de Charlie Bucket et apparaît dans le film de 1971, mais pas dans le livre ou le film de 2005. Il a un drôle d'humour, qu'il utilise pour exprimer ses connaissances. Il demande à Charlie de l'aider à fabriquer un médicament en utilisant plusieurs éléments scientifiques pour la classe, mais le projet est interrompu en raison de la recherche effrénée de Golden Ticket pour Willy Wonka. M. Turkentine, en apprenant les nouvelles des billets d'or pendant le projet, rejette la classe et s'épuise. Plus tard, quand il est révélé que tous les billets auraient été trouvés avec un millionnaire paraguayen, il décide d'utiliser les barres Wonka comme exemple pour enseigner à sa classe les pourcentages. Il utilise quelques élèves comme exemples pour la classe, dont Charlie. Charlie, cependant, révèle qu'il n'a ouvert que deux bars Wonka pendant la recherche et donc, pour faciliter les choses pour sa classe, il décide de prétendre que Charlie en a ouvert 200. M. Turkentine est joué par l'acteur britannique David Battley.

Prince Pondichéry[[Éditer]

Prince Pondichéry
Charlie et la chocolaterie personnage
Première impression Charlie et la chocolaterie
Créé par Roald Dahl
interprété par Nitin Ganatra (2005)
Information
Le sexe Masculin

Prince Pondichéry est un prince qui vit en Inde. Il apparaît dans le troisième chapitre du roman lorsque Papy Joe raconte une histoire à Charlie. Dans l'histoire, Willy Wonka fait de lui un palais du chocolat en Inde et lui conseille de le manger avant qu'il ne fonde. Il ne suit pas ce conseil, et le palais fond dans la chaleur du soleil. Son nom dérive de la ville de Pondichéry (orthographié officiellement Pondichéry depuis 2006) dans le sud-est de l'Inde.

Il est absent de la version cinématographique de 1971, mais fait une brève apparition dans Tim Burton Charlie et la chocolaterie, où il est joué par Nitin Ganatra. Son histoire ici correspond à celle du livre, sauf en dépeignant sa femme (Shelley Conn) et en déclarant que le prince a exigé un deuxième palais, mais a été refusé, en raison de Wonka traitant de ses propres problèmes à l'époque impliquant des espions envoyés par son rivaux. Dans la comédie musicale de 2013, il se noie dans le chocolat fondu de son palais, avec sa femme.

Les Oompa-Loompas[[Éditer]

le Oompa-Loompas sont de petits humains qui ont été la proie des divers prédateurs
qui résident également à Loompaland avant que Wonka ne les invite à travailler dans son usine. Ils sont payés dans leur nourriture préférée, les fèves de cacao, qui étaient extrêmement rares sur leur île.[3][4] Les Oompa-Loompas sont également espiègles, aimant jouer des blagues pratiques et chanter des chansons qui, selon Wonka, sont très douées pour improviser. Ils chantent une chanson à la fin de la comeuppance de chaque enfant.

Dans les premières éditions du roman, les Oompa-Loompas (initialement appelés "Whipple-Scrumpets" avant publication)[5] sont représentés comme des pygmées africains, avant que Dahl les réécrive pour qu'ils soient à la peau blanche et aux cheveux dorés. Dans les deux éditions, bien qu'ils travaillent dans l'usine, les Oompa-Loompas insistent pour maintenir leurs vêtements d'origine: les hommes portent des peaux d'animaux, les femmes portent des feuilles et les enfants ne portent rien.

Dans le film de 1971, Willy Wonka et la chocolaterie, ils ont été écrits pour être joués par des acteurs nains et sont représentés comme des hommes à la peau orange et aux cheveux verts, vêtus de chemises à rayures et de pantalons bouffants de type lederhosen. Les personnalités les plus importantes étaient Angelo Muscat, Rusty Goffe, George Claydon, Rudy Borgstaller, Jo Kilkenny, Andy Wilday, Malcolm Dixon, Ismed Hassan, Norman Mcglen, Pepe Poupee, Marcus Powell, Akary, Romana et Albert Wilkinson.[6]

In the 2005 film, the Oompa-Loompas are all played by Deep Roy and are virtually identical. They wear their tribal clothing during their time in Loompaland, and typical factory worker uniforms in Wonka's factory. Some of the female Oompa-Loompas, like Doris, work in the administration offices. In the reboot, Willy Wonka explained to the visitors how the Oompa-Loompas were hired to work in the factory.

The Vermicious Knids[[Éditer]

le Vermicious Knids are a fictional species of amorphous aliens that invade the "Space Hotel USA" in Roald Dahl's Charlie and the Great Glass Elevator.

They are also mentioned in the 1971 feature film adaptation, Willy Wonka & the Chocolate Factory, but only as predators of the Oompa-Loompas.

In the book, Vermicious Knids are huge, dark, egg-shaped predators who swallow their victims whole, and are capable of surviving in the vacuum of space. Although normally oviform, they can assume any shape at will, while retaining their native texture and features. They originate (according to Mr. Wonka) on the planet Vermes, a fictional planet located (in dialogue) 184,270,000,000 miles (2.9655×dix11 kilometres) from Earth (52 times Pluto's distance). In the presence of victims, they cannot resist shaping themselves to spell out the word "SCRAM" (the only Earth word that they know) before they attack. They are stated to be extremely voracious, having devoured an entire race that once lived on the Moon, and they only avoid Earth because entering the atmosphere causes them to burn up via atmospheric friction.

Dans Charlie and the Great Glass Elevator, a swarm of Knids take possession of the new "Space Hotel USA". When the transport capsule brings the staff to the Space Hotel, the Knids consume some of the staff, and the survivors retreat to the capsule. There, the Knids bludgeon the capsule with their own bodies, until its retrorockets are useless; whereupon Wonka, Charlie, and Grandpa Joe connect the capsule to the Elevator, in hope of towing it to Earth, and one Knid wraps itself around the Elevator while the others form a chain, intending to draw the Elevator and the capsule to their home planet. The Elevator then returns to Earth, and the Knids are incinerated in Earth's atmosphere.

When Nestlé created its interpretation of Wonka's world to sell chocolate bars under the name "Wonka", they released a number of downloadable flash games, wherein Knids seemed to have entered the factory and had the appearance of flying green blobs with single red eyes.

The etymology of the name was not provided by Dahl. Pronunciation of Knid is said in the book to approximate adding a schwa between the "K" and "nid", or in Dahl's words, "K'nid". Cnidaria is the name of the taxonomic phylum containing stinging aquatic invertebrates such as jellyfish and corals, in turn derived from the classical Greek word for nettle, κνίδη. Vermicious is a real word, meaning "worm-like".

The Vermicious Knids are also mentioned in other Dahl stories, including James and the Giant Peach (where the New York City Police Department misidentify Miss Spider as one) and The Minpins.

Other characters[[Éditer]

Portrayed in other media[[Éditer]

Les références[[Éditer]