L'Autriche interdit le foulard musulman dans les écoles primaires | Nouvelles | DW

Le parlement autrichien a adopté une loi visant à interdire aux filles musulmanes de porter le foulard dans les écoles primaires, une mesure qui risque d'être contestée comme discriminatoire devant la cour constitutionnelle.

Le projet de loi a été adopté avec le soutien du Parti populaire de centre-droit au pouvoir (ÖVP) et du Parti de la liberté d'extrême droite (FPÖ). Presque toute l'opposition a voté contre.

Lire la suite: L'interdiction controversée de la burqa en Autriche, un an plus tard

Pour éviter l'impression qu'il vise les musulmans, le texte se réfère à «tout vêtement d'influence idéologique ou religieuse qui est associé à la couverture de la tête».

Le gouvernement a déclaré mercredi soir que le couvre-chef patka porté par les garçons sikhs ou la kippa juive ne serait pas affecté parce que la loi fait référence à des couvre-chefs qui "couvrent tous les cheveux ou une grande partie de ceux-ci". Des exceptions sont faites pour les couvre-chefs pour raisons médicales ou protection contre la pluie ou la neige.

Signal «  contre l'islam politique ''

Les filles musulmanes pratiquantes commencent généralement à porter un foulard à la puberté, et les partis au pouvoir ont admis que la loi était destinée aux filles musulmanes.

Le législateur de l'ÖVP, Rudolf Taschner, a déclaré que la loi visait à "libérer les filles de la soumission", tandis que le porte-parole du FPÖ pour l'éducation, Wendelin Mölzer, a déclaré qu'il s'agissait d'envoyer un signal "contre l'islam politique" et de promouvoir l'intégration.

Lire la suite: L'État autrichien prévoit des «  dix commandements '' pour les réfugiés

L'ancienne ministre de l'Éducation du Parti social-démocrate, Sonja Hammerschmid, a accusé le gouvernement d'essayer de faire la une des journaux au lieu de résoudre les problèmes d'intégration ou d'éducation.

L'organisation officielle de la communauté musulmane d'Autriche, IGGÖ, a déclaré qu'elle contesterait légalement la loi «destructrice» qui «discrimine exclusivement les musulmans».

L'ÖVP et le FPÖ ont formé une coalition en 2017 sur une solide plateforme anti-immigration.

La loi a été adoptée alors que les musulmans célèbrent le mois sacré du Ramadan.

cw / cmk (AFP, dpa, Krone)

Chaque soir, DW diffuse une sélection des actualités et des reportages du jour. Inscrivez-vous ici.