L'acteur français Michel Serrault décède à 79 ans

Michel Serrault, l'acteur français le plus connu pour son rôle de travesti dans les versions cinématographiques et scéniques de La Cage Aux Folles (La cage à oiseaux), est décédé à 79 ans.

Michel Serrault en mars 1996 détient le prix César qu'il a reçu pour son rôle dans Nelly et Monsieur Arnaud, réalisé par Claude Sautet. ((Rémy de la Mauviniere / Associated Press))

Serrault est décédé dimanche d'un cancer à son domicile de Honfleur, dans le nord-ouest de la France, selon son prêtre, le rév. Alain Maillard de La Morandais.

Au cours d'une carrière qui a duré un demi-siècle, Serrault a tout joué, du tueur en série au fermier grisonnant en passant par le banquier tordu.

Mais il a catapulté à la renommée internationale en tant que propriétaire de boîte de nuit gay flamboyant Albin Mougeotte dans la version cinématographique de 1978 de Edouard Molinaro de La Cage Aux Folles.

Il a également joué dans la version française de la pièce, qui a osé suggérer à un moment où le SIDA venait d'être identifié que les homosexuels pouvaient former des relations stables et être de bons parents.

Cette performance lui a valu le premier des trois prix César – l'équivalent français de l'Oscar.

Il a également remporté des Césars pour Nellieet Monsieur Arnaud en 1995 et Garde à Vue en 1991. Il a obtenu huit nominations pour le meilleur acteur Césars dans sa carrière.

"Je suis contre ceux qui veulent seulement divertir", a déclaré Serrault en 2002. "Je suis très content de tous les rôles que j'ai joués et je les assume tous."

Le président français Nicolas Sarkozy a rendu hommage lundi à "la filmographie impressionnante" de Serrault, qualifiant l'acteur de "monument du monde du théâtre, du cinéma et de la télévision".

Né le 24 janvier 1928 à Brunoy, au sud de Paris, Serrault a d'abord étudié pour le sacerdoce mais a abandonné le séminaire à cause du vœu de chasteté.

Après des études d'acteur à Paris, Serrault a eu une carrière scénique en jouant dans des cabarets.

En 1954, il décroche un rôle dans Jean Loubignac Ah! les belles bacchantes, publié sous Coucou en anglais.

Il a ensuite joué plus de 130 parties de film, attirant l'attention au début de sa carrière d'acteur de bande dessinée.

Son premier rôle principal, en 1972, était celui d'un homme atteint d'une maladie en phase terminale qui refuse de mourir dans la comédie Le Viager (La rente viagère).

Le réalisateur Pierre Tchernia a déclaré que Serrault avait investi "tout son talent, toute sa force, toute son humour, toute son affection" dans son jeu.

Serrault a continué à jouer tout au long de sa fin des années 70 dans des films tels que celui de Pierre Javaux en 2006 Les enfants du pays (Hometown Boys), sur le rôle des soldats africains dans la Seconde Guerre mondiale et dans le film nominé aux Oscars 2005 Joyeux Noël.

Serrault laisse dans le deuil son épouse Juanita et sa fille, Nathalie.