La Mthode Actors Studio – Jack Levi


La Méthode Actors Studio …

Méthode ACTORS STUDIO©

ou l’accès aux émotions

par Prof. Levi ,

directeur de lécole de théâtre Actors Studio Bruxelles©

Le fondement de la Méthode ACTORS STUDIO© co-fondée par Elia Kazan dont jai reu des enseignements durant mon Master à la Columbia University consiste – selon mon expérience de 20 ans dédiée à la transmission à ouvrir les curs des candidats acteurs parfois en proie à des conflits émotionnels dont ils ne sont pas nécessairement conscients.

Le principe de base des cours consiste pour l’acteur en devenir à reconnatre ses émotions en tant que patrimoine unique-et précieux. Car cette propension que nous avions dans la vie ordinaire à juger choses et personnes en termes de désir ou d’aversion, et qui était source de tensions, voici que sur scne, elle desserre ses griffes pour ouvrir l’accs aux émotions dont le partage avec le partenaire de jeu s’avre particulirement bénéfique.
Sur scne l’acteur se décontracte, apprivoise les situations de jeu et s’inscrit pleinement dans la vraie dynamique des relations humaines.

Dans la vision ACTORS STUDIO©, la fragilité du candidat, ou au contraire sa surestimation, ou simplement sa crainte de ntre pas à sa place dans un cours de thétre, ne sont pas des faiblesses, mais sont perues plutt comme l’envers d’une énergie faite d’émotions imprimées au fond de soi. Sur scne, la responsabilité de l’acteur sera d’exprimer (acting out) ces émotions. Cette expression fera grandir sa générosité -envers tous les acteurs y compris son public, et donnera vie à son personnage. La méthode vise à rendre à l’acteur une juste estime de soi à égalité avec le respect du partenaire. Dépourvu d’une juste estime de soi, l’acteur peine à en attribuer une à autrui.

Ce cercle vicieux donne naissance au syndrome de violence en tant qu’elle exprime par l’absurde la difficulté d’accs aux émotions. Aucune relation de jeu sur scne n’est selon moi pensable sans le partage des émotions

La Méthode ACTORS STUDIO© a la forme d’un rempart solide contre le repli sur soi. Elle met en avant le fait exceptionnel du Thétre, à savoir quil est précisément le lieu de l’expérience directe, là o -en actes, se valident, séprouvent et se jouent les émotions suscitées par la vie ordinaire. Elle renforce la capacité d’ amour et d’ humanité qui constitue lessence de lacteur .

… et Jack Levi

Professeur de théâtre diplômé de l’INSAS, et Master of Fine Arts ( Columbia University New York), Jack Levi a approfondi la psycho-pédagogie de l’acteur au contact de ses prestigieux mentors: Elia Kazan (co-fondateur de l’Actors Studio New York) , Milos Forman (Amadéus, Vol au dessus dun nid de coucou) et le cinéaste belge, grand directeur dacteurs quétait André Delvaux. Il a travaillé à New York pour PBS TV puis comme film consultant pour la Commission Européenne(programme média).

Avec Francis Besson, acteur émérite du Rideau de Bruxelles, il fonde en 1998 le café-théâtre Côté Village, puis il embraye sur la création de lécole de Théâtre Méthode Actors Studio Bruxelles( pour adultes et enfants ds 4 ans), dont la vocation au delà de la seule formation de lacteur vise au déploiement de la confiance en soi intrépide. Prof. Levi a reu le prix de la Cocof pour sa mise en scne de Dreyfus… de Jean Claude Grumberg ». Il a récemment crée et mis en scne Brooklyn boy de Donald Margulies puis Le vieux juif blonde de Amanda Sthers.

A travers sa division « Art et Spectacle » , il mne lasbl Côté Village, à sa reconnaissance d’ « Opérateur Culturel Agréé en Belgique » qui se consacre à la découverte dartistes locaux autant quà lorganisation de grands spectacles: De »Plus si affinités » (avec P.Legitimus et M. May)  » à « Bonté divine » ( avec Roland Giraud) en passant par les fleurs du Coran « ( avec B.A Kremer) et Abraham avec Michel Jonasz. Des regrettés Georges Moustaki, Maurane et Michel Delpech à Arielle Dombasle et Philippe Katerine . De Michel Boujenah à Arthur en passant par les Frres Taloche et Virginie Hocq. Du guitariste Philippe Catherine à lAme des potes en passant par le regretté Nilda Fernandez