Berlin 2020: Guide d'écran des titres spéciaux, forum et génération | traits

Spécial Berlinale

Charlatan (Cze-Ire-Pol-Slov)

Dir. Agnieszka Holland
Le réalisateur polonais Holland nominé aux Oscars revient à Berlin après avoir joué en compétition avec Monsieur Jones l'année dernière (elle a concouru pour la première fois avec l'Ours d'or en 1981 avec Fièvre). L'acteur vétéran Ivan Trojan joue dans le biopic néerlandais sur le guérisseur tchèque Jan Mikolasek, qui a aidé des millions de personnes à utiliser des remèdes à base de plantes pendant l'occupation nazie et le régime communiste. Les producteurs sont Sarka Cimbalova de Marlene Film Production en République tchèque et Kevan Van Thompson.
Contact: Films Boutique

Curveball (Ger)

Dir. Johannes Naber
Le réalisateur allemand Naber explore le scandale des armes de destruction massive à travers les yeux d'un expert en armes biologiques et d'un demandeur d'asile irakien nommé "Curveball". Le drame marque le quatrième long métrage de Naber après le fantastique de 2016 Cœur de pierre, Age Of Cannibals, qui a joué à la Berlinale 2014, et 2010 L'Albanais. Les producteurs sont Amir Hamz, Christian Springer et Fahri Yardim de Bon Voyage Film.
Contact: Arri Media International

DAU. Dégénérescence (Ger-Ukr-UK-Rus)

Dirs. Ilya Khrzhanovskiy, Ilya Permyakov
Une partie de l'épopée Dau projet artistique, ce film de six heures est centré sur un institut soviétique secret qui explore des expériences scientifiques et occultes visant à créer l'être humain idéal. Le codirecteur Khrzhanovskiy, qui a supervisé l’ensemble du Dau projet, drame de science-fiction précédemment réalisé 4, qui a fait ses débuts à Venise en 2004. Il est accompagné de DAU. Natasha, qui a été sélectionné pour jouer en Compétition.
Contact: Bureau de coproduction

High Ground (Australie)

Dir. Stephen Johnson
Situé dans l'Australie des années 1930, ce thriller d'action occidental met en vedette Simon Baker comme un chasseur de primes qui demande l'aide d'un jeune autochtone pour traquer le hors-la-loi le plus dangereux du territoire – son oncle. C’est le deuxième long métrage du cinéaste australien Johnson après 2001 Yolngu Boy. Les producteurs sont Maggie Miles, Witiyana Marika et Johnson aux côtés de David Jowsey et Greer Simpkin.
Contact: Récréation

Minamata (Royaume-Uni)

Dir. Andrew Levitas
Johnny Depp joue le photographe du magazine Life W Eugene Smith dans le deuxième long métrage de Levitas après 2014 Berceuse. Situé au début des années 1970, il suit Smith alors qu'il prend une puissante société responsable d'empoisonner les habitants de Minamata, au Japon. Développé par Infinitum Nihil de Depp, l'acteur produit aux côtés de Sam Sarkar, Levitas et Gabrielle Tana.
Contact: HanWay Films

Mon année Salinger (US)

Dir. Philippe Falardeau
Falardeau du Canada réalise et adapte cette version grand écran des mémoires de Joanna Rakoff de 1996, qui ouvre la Berlinale de cette année. Margaret Qualley joue le rôle d'un diplômé d'université qui occupe un emploi de bureau pour l'agent littéraire (Sigourney Weaver) du célèbre écrivain reclus JD Salinger. Parallel Film Productions et micro_scope produisent.
Contact: Memento Films International

police "src =" data: image / png; base64, iVBORw0KGgoAAAANSUhEUgAAAAMAAAACCAQAAAA3fa6RAAAADklEQVR42mNkAANGCAUAACMAA2w / AMgAAAAASUVORK5CYII = "data-src =" https://d1nsl/lp6_619/pdf (largeur maximale: 1023px) 100vw, 780px "data-srcset =" https://d1nslcd7m2225b.cloudfront.net/Pictures/480xany/6/1/1/1319611_police_595138.jpg 480w, https: //d1nslcd7m2225b.cloudfront.net /Pictures/600xany/6/1/1/1319611_police_595138.jpg 600w, https: //d1nslcd7m2225b.cloudfront.net/Pictures/780xany/6/1/1/1319611_police_595138.jpg 780w "class =" lazyload "width =" 3371 "height =" 2247 "/></p>
</div>
<h3 id=Quart de nuit (Fr)

Dir. Anne Fontaine
Le cinéaste français Fontaine fait ses débuts à la Berlinale avec ce drame contemporain sur trois policiers parisiens transportant un immigrant illégal à l'aéroport pour la déportation. Quand il leur dit que sa vie est en danger s'il est renvoyé dans son pays d'origine, le trio se demande s'ils devraient le libérer. Omar Sy, Virginie Efira et Grégory Gadebois incarnent les policiers avec l'acteur iranien Payman Maadi (Une séparation) comme l'homme condamné.
Contact: Gabrielle Tensorer, Studiocanal

Numéros (Ukr-Pol-Cze-Fr)

Dirs. Oleg Sentsov, Akhtem Seitablaiev
Le réalisateur ukrainien Sentsov a été le prisonnier politique le plus célèbre de Russie de 2014 jusqu'à sa libération en 2019. Alors qu'il était toujours derrière les barreaux, il a envoyé des notes à Seitablaiev pour cette adaptation de sa pièce – un drame dystopique se déroulant dans un régime totalitaire, qui est perturbé lorsqu'une personne décide se rebeller. La facturation officielle est «par» Sentsov «en collaboration avec» Seitablaiev. Les producteurs sont 435 Films en Ukraine et Apple Film Production en Pologne. La Berlinale a organisé des campagnes pour libérer le cinéaste dans le passé, la projection Le procès: l'État de Russie contre Oleg Sentsov en 2017.
Contact: Latido Films

En avant (États-Unis)

Dir. Dan Scanlon
Le cinéaste américain Scanlon présente son deuxième long métrage pour la centrale d'animation Pixar après 2013 Université de monstres. Situé dans un monde peuplé de créatures fantastiques, l'histoire suit deux frères elfes – exprimés par Tom Holland et Chris Pratt – qui utilisent la magie dans le but de retrouver leur défunt père pour une dernière journée. La longue histoire de Pixar avec la Berlinale a commencé avec Histoire de jouet, projeté hors compétition au festival de 1996.
Contact: Walt Disney Studios Motion Pictures

Cours de persan (Rus-Ger-Belarus)

Dir. Vadim Perelman
Ce drame de camp de concentration suit un juif belge qui prétend faussement être persan et doit enseigner au chef du camp une langue qu'il ne connaît pas. 120 BPM (battements par minute)Nahuel Pérez Biscayart joue le jeune prisonnier face à la star allemande Lars Eidinger. Les débuts du cinéaste ukrainien Perelman en 2003 Maison de sable et de brouillard obtenu trois nominations aux Oscars. Les producteurs incluent Timur Bekmambetov.
Contact: Memento Films International

Pinocchio (It-Fr)

Dir. Matteo Garrone
Roberto Benigni joue le rôle de Geppetto dans cette adaptation en direct du conte de fées. Il marque un retour à Berlin pour l'acteur italien, qui a siégé au jury en 1990 et a écrit, réalisé et joué dans Le tigre et la neige, qui y a été projeté en 2006. Le réalisateur Garrone revient également à Berlin après Premier amour joué en Compétition en 2004. Pinocchio a pris 16,5 millions de dollars en Italie depuis sa sortie en décembre.
Contact: HanWay Films

Le temps de chasser (S Kor)

Dir. Yoon Sung-hyun
Le deuxième film de Yoon se déroule dans un avenir dystopique au lendemain d’une grave crise financière. Quatre hommes n'ont d'autre choix que d'enfreindre la loi pour survivre. Le casting comprend Lee Je-hoon et Park Jung-min, tous deux de Nuit sombreet Choi Woo-sik, qui a joué le fils dans Parasite. Premier long métrage de Yoon en 2010 Nuit sombre a remporté plusieurs prix, dont le prix New Currents de Busan.
Contact: Contenu Panda

Documentaires spéciaux sur la Berlinale

Le secteur américain c courtney stephens pacho velez

Le secteur américain (US)
Dirs
. Courtney Stephens, Pacho Velez, Contact: Courtney Stephens

Golda Maria (Fr)
Dirs.
Patrick Sobelman, Hugo Sobelman, Contact: mk2 Films

Hillary (États-Unis)
Dir.
Nanette Burstein, Contact: Dogwoof

Derniers et premiers hommes (glace)
Dir. Johann Johannsson, Contact: Films Boutique

Paris Calligrammes (Ger-Fr)
Dir. Ulrike Ottinger, Contact: Zéro un

Speer se rend à Hollywood (Isr)
Dir. Vanessa Lapa, Contact: Real Works

Nager jusqu'à ce que la mer vire au bleu (Chine)
Dir. Jia Zhang-ke, Contact: Mk2 Films

Forum

La première année de la scénariste allemande Cristina Nord à la tête de la section Forum de la Berlinale voit également une nouvelle procédure de sélection, un comité renouvelé et un thème «Galoper entre différentes époques». Ceci est bien représenté par le film chilien Le Tango du veuf et son miroir déformant, que Raul Ruiz a commencé à tourner en 1967 avant de l'abandonner lors de son exil en 1973. Valeria Sarmiento, monteuse, codirectrice et veuve de Ruiz, a réassemblé les images pour sa première mondiale ici.

Radu Jude de Roumanie présente deux titres du Forum: la première internationale du long métrage expérimental Impression majuscule (ventes par Best Friends Forever) et documentaire La sortie des trains, codirigé avec l’historien Adrian Cioflanca, qui étudie le rôle de la Roumanie dans l’Holocauste.

Parmi les autres titres examinant l’histoire politique récente, citons Clarissa Thieme’s Ce qui reste, sur la guerre de Bosnie du début des années 90, et le documentaire argentin de Jonathan Perel La responsabilité des entreprises.

En coproduction UK-France Ouvertures, Louis Henderson et Olivier Marboeuf dirigent le collectif d'artistes The Living and the Dead Ensemble dans une sélection de l'histoire haïtienne à travers une bataille de rap basée sur la pièce d'Edouard Glissant de 1961 Monsieur Toussaint, tandis que les intérêts britanniques sont également servis par la coproduction entre Joshua Bonnetta Les deux vues.

Il y a de la solennité: Jonathan Rescigno Strike Or Die examine les effets de la désindustrialisation à Forbach, en France, 20 ans après l’une des grèves les plus violentes du pays.

Il y a aussi la bêtise: la comédie dramatique de Matthew Rankin à Toronto 2019 Le vingtième siècle (Best Friends Forever) donne une image de Monty Python de l'ascension au pouvoir de l'ancien Premier ministre canadien William Lyon Mackenzie King.

Le thème de la chronologie est approprié pour le 50e anniversaire de la section: ainsi que les 35 films – dont 28 sont des premières mondiales – dans le Forum, il rejouera également toute la sélection de l'édition inaugurale de 1971.

Génération

«Un œil vif et ouvert, la remise en cause des conventions et les transgressions souvent dramatiques des frontières», telles sont les qualités qui, selon Maryanne Redpath, directrice de la Génération, unissent les titres de la sélection 2020. Ils comprennent 59 entrées en compétition, dont 29 en première mondiale et 11 proviennent de premiers cinéastes.

Un natif de Berlin ouvre la section 14plus destinée aux adolescents: le deuxième long métrage de Leonie Krippendorff Cocon (M-Appeal) est passé par la station de script Berlinale Talents. Il suit un jeune du quartier branché de Kreuzberg qui vit une série de premières.

Le réalisateur Massoud Bakhshi n'a pas pu assister à la première mondiale de Sundance Yalda, une nuit pour le pardon (Pyramide International) en raison des tensions entre les États-Unis et l'Iran; son inclusion ici lui donne l'occasion de discuter du drame de télé-réalité avec les festivaliers.

Le Brésil a une forte présence à travers Generation, avec les premières mondiales de Luciana Mazeto et le road movie de Vinicius Lopes Soeurs au bout du monde (Irma) et Caru Alves de Souza Je m'appelle Bagdad (Reel Suspects), à propos d'un skateur de Sao Paulo qui partage son nom avec la capitale irakienne. Gil Baroni's Alice Junior (Moro Filmes), à propos d'un YouTuber transgenre qui déménage de Recife dans une petite – et petite ville – a sa première internationale.

«Un œil attentif à la vie» est le thème de la sélection Kplus pour les jeunes enfants. Les contributeurs incluent la Mongolie Byambasuren Davaa, nominé aux Oscars en 2005 pour L'histoire du chameau pleureur, qui présente Veines du monde à propos d'un jeune éleveur de chèvres qui rêve de réussir dans Mongolia’s Got Talent. Drame scolaire Cuties est le premier long métrage de la réalisatrice française animée Maïmouna Doucouré; alors qu'il y a aussi de la place pour le réalisateur américain établi Alexandre Rockwell, qui a fait ses débuts à la Berlinale en 1982 et revient avec Sweet Thing (UDI), environ deux enfants qui échappent aux ennuis de leur père alcoolique grâce à une nouvelle amitié.